Une globalité d’acier, d’herbe et d’eau.

Le jeu des contrastes entre la ligne austère des bacs en acier et la géométrie folle de plantes vivaces couvre-sol.

Les escaliers en acier qui mènent à la terrasse arrière reflètent l’ondulation de la chute d’eau de l’étang.

Les carreaux géants de la terrasse sont délimités par des bandes de gravier qui leur donnent un aspect moins massif.

Le conteneur maritime à l’arrière du jardin sert d’appentis et vient compléter l’ensemble de façon homogène.